Fonte de l’Antarctique « le glacier de l’apocalypse »

Il y a quelques jours paraissait une étude concernant l’évolution du glacier Thwaites situé dans l’Antarctique ouest. Sa fonte accélérée pourrait entraîner sa chute dans l’océan et sa fonte globale induirait une montée des eaux de plusieurs mètres. De plus, un tel événement pourrait induire des phénomènes volcaniques importants sur le continent austral en favorisant des mouvements tectoniques du fait des modifications de poids exercés sur la croute continentale.

Dans Symphonie atomique, j’avais imaginé un événement similaire où le réveil du volcanisme conduisait à la formation d’un lac sous l’inlandsis, lequel finissait par se vider dans la mer en emportant d’importants blocs de glaciers avec lui. Cet événement correspond à la troisième plaie dans le roman.

Pour l’anecdote, j’avais imaginé cet événement pour de pures raisons scénaristiques : en l’occurrence pour justifier l’absence de sous-marins lanceurs d’engins du fait de la destruction subite des installations portuaires faute de quoi la dissuasion ne pouvait se limiter aux stations orbitales nucléarisées.

Néanmoins et selon mon habitude j’ai cherché une explication plausible au plan scientifique. Hélas, comme souvent, la réalité rattrape ma fiction.

Pour approfondir : un article de Geo magazine de septembre 2022

#symphonieatomique ; #anticipation ; #changementclimatique ; #antarctique ; #monteedeseaux ; #radiocollapse ;

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s