A propos du prix

Pourquoi Antarcticas coûte un peu cher, à première vue, pour un simple roman, me direz-vous ?

Tout d’abord, il y a le volume : 440 pages en grand format, cela correspond facilement à deux tomes. L’histoire ne se prêtait pas vraiment à un tel découpage et cela aurait été frustrant pour le lecteur, ce choix à donc été consciemment écarté.  Cette densité du texte s’explique elle-même par la complexité du sujet, qui mérite d’être traité en profondeur et en mettant en perspective l’équilibre des forces et la multiplicité des enjeux. En ce sens, le roman, par son approche globale, fait preuve d’une grande ambition.

Ensuite, il y a une édition de qualité, par une maison indépendante animée par des passionnés (merci à Philippe et Jean Marc pour leur travail) qui font le choix de proposer des œuvres originales. Évidemment, cela n’offre pas la puissance de frappe économique des circuits de la grande distribution.

Enfin, une diffusion à petite échelle dans un réseau de librairies indépendantes, spécialisées et passionnées, elles-aussi, également loin des logiques de masse.

Alors, oui, en achetant ce roman, vous soutenez la création littéraire hors des sentiers battus et la diversité des lectures.

Afin de vous permettre de faire ce choix en connaissance de cause et de manière éclairée, les premiers chapitres vous sont offerts sur ce blog.

Enfin, si j’écris cet article, c’est aussi parce que je suis conscient que, pour certaines personnes, 35 euros c’est beaucoup d’argent. Cela signifie, malgré tout, un frein à la diffusion, ce qui va à l’encontre de ma valeur fondamentale consistant à penser que la culture et le savoir doivent être accessibles au plus grand nombre.

D’une certaine manière, je le déplore. Mais, pour avoir une diffusion à faible coût, il aurait fallu être dans des circuits difficilement accessibles à un premier roman. Cela aurait aussi supposé soit d’être déjà connu, soit d’écrire moins de pages.

Cette contradiction dans les termes, entre liberté de créer avec originalité et accès à tous par la production de masse et ses contraintes, illustre à merveille l’un des thèmes de fond du roman : la difficulté à trouver des équilibres satisfaisants !

Bonne lecture à tous, je ne doute pas que beaucoup de lecteurs, même peu habitués à ce genre de roman, trouveront un grand plaisir à cette immersion dans mon univers.

Alors si vous avez lu et aimé : likez, commentez, partagez, offrez ! Il n’y a que vous qui puissiez le faire, ma mission à moi consistait à l’écrire !

Si vous n’avez pas aimé, vous avez le droit de le dire également !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s